Annonce

Le serveur est ouvert !
L'ip du serveur : samp.leroleplay.fr:1200
En cas de bug : 149.202.64.55:1200
version : 0.3.DL (Télécharger)

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1

08/01/2019 01:32
Ruggiero
Membre
Inscription : 27/08/2018
Messages : 65

(FA) The Ruggiero Mob


PROLOGUE : Antebellum




Frank Ruggiero est un fantôme bien vivant, passé maître dans l'art de planer sous les radars des autorités fédérales. Ces deux dernières années, il s'est exilé en Asie du Sud-Est, où il sert notamment les intérêts de 'ndrangheta. Frank est lié à cette organisation tentaculaire par le biais de Santino Calabrese, ami et associé de longue date. Entre 2016 et 2018, Ruggiero assiste principalement les clans Ianni et Bastoni à étendre leur trafic de cocaïne et de méthamphétamine dans le Triangle d'Or asiatique (Thaïlande, Laos, Myanmar), agissant comme une sorte de consultant logistique et opérationnel. De Pattaya à Saigon en passant par Sihanoukville et Bangkok... ces nouveaux écrits retraceront les péripéties du vieux mafieux sur le continent jaune.
Prémisses d'un retour inévitable à Los Santos, là où tout a commencé...

Hors ligne

#2

08/01/2019 01:32
Ruggiero
Membre
Inscription : 27/08/2018
Messages : 65

Re : (FA) The Ruggiero Mob

9M4ZvZT.png

Rapport Annuel sur la présence de La Cosa Nostra en San Andreas
dernière mise à jour au 30 novembre 2018


1403271359-vaffanculo-family.jpg
Hiérarchie de la Famille Ruggiero, ébauché par l'agent Agent Montagna en 2014
http://forum.cmlv-rp.com/t281692-fbi-re … -2012-2014


I.  Santino Calabrese, un précurseur dans l’émancipation du crime organisé de San Andreas   
________________________________________

bl6uPfv.jpg

Après plusieurs années de surveillance, de collecte et recoupement d’information, de consultation d’archives en tout genre (coupures de presse, écoutes téléphoniques, enregistrements audio, compte-rendu d’agents fédéraux, interviews de repentis, etc.) tout semble indiquer qu’un homme en particulier fut à l’origine de la vague de crime organisé italo-américain qui sévit dans San Andreas depuis les années 2000s.


Fils de Giuseppe “Beppe” Calabrese (soldato de la famiglia Lombardi, ndrine de la ‘Ndrangheta) et de Isabella "Bella" Formosa, il est né en Philadelphie, Pennsylvanie, le 21 Octobre 1961. Lui aussi fut “naturellement” amené au réseau criminel dans lequel son père était associé, jusqu’à atteindre le rang de soldato. Avant que sa carrière criminelle ne débute réellement, Santino passe sous les radars mais les autorités associent très rapidement ses actes à la ‘Ndrangheta Américaine, en comparant l’ancien casier judiciaire de son père au sien. Santino alias Sonny a été inclus dans l’affaire Lombardi et fut l’un des principaux mafieux à être accusé lors du méga-procès de Philadelphie en 1996. Il est alors emprisonné et condamné à une dizaine d’années de détention pour vols à main armée ainsi que corruption, mais étrangement relâché en 1997.





II.  Les ravages de la “Calabrese Connection”
________________________________________

Faisant du racket et de l’extorsion de fonds son modus operandi, Santino Calabrese, aussi surnommé ‘Sonny Breeze’ par ses acolytes, accumule rapidement des ressources financières conséquentes ainsi que des hommes de main, avant de partir croquer la grande pomme, Liberty City, et plus précisément Broker Island. En 1998, il rentre dans le conflit opposant les Siciliens de LCN aux Calabrais de ‘Ndrangheta, en s’attaquant notamment à la famille Trombetta dirigée par Luigi Trombetta alias “Junior Lou”.
Le 14 Décembre 1999, le sotto capo Carmine Regiano (bras droit de Sonny) est tué en drive-by au Micro-Uzi alors qu’il mange au restaurant “Bruno's Pasta”. Quelques semaines plus tard, la vendetta est exercée sur le chef adverse, Junior Lou, qui rend l’âme dans une voiture piégée sur l’intersection entre Wall Street et Madison Avenue. D’après les données statistiques de la morgue et du LCPD, ces affrontements causent le décès d’un total de 18 hommes d’honneurs de Calabrese et 27 du côté de la famille Trombetta. Cet évènement défraie la chronique et, malgré une riposte intensive des forces de police, Calabrese passe entre les mailles du filet.


“On aura rarement vu un tel déchainement de violence à Liberty City […] c’était un bordel sans nom dans les rues, le sang coulait à flot."

Stefano Padovamo, agent du FBI, directeur du projet anti-mafia de Broker Island, interrogé sur ces évènements sanglants



ok410.jpg

Dans les années 2000, l’empire de Santino Calabrese s’est consolidé autour d’une stratégie criminelle ambitieuse de diversification massive. Ainsi, son réseau a été relié à des actes pornographiques, de prostitution, d’extorsion, de montages financiers frauduleux, de corruption, de vols à main armés, carjackings, ainsi que du trafic d’armes et de stupéfiants. On recense également plus d’une cinquantaine d’enlèvements effectués ces 10 dernières années par l’organisation ; le kidnapping étant clairement un héritage de ‘ndrangheta, laquelle s’est financée presque exclusivement par cette activité dans les années 60 en Calabre.

D’après les repentis Paolo “Paulie” Bregoto (en vie) et Roberto “Bobo” Mazarri (décédé) ; Calabrese et ses associés s'implantent à Los Santos aux alentours de 2005. Très rapidement, l’agressivité du ‘Pittbull’ comme on le surnomme désormais, porte ses fruits et le réseau s’épanouit dans l’underworld de la ville.

La Calabrese Connection connait son apogée entre 2010 et 2011, très influente dans les sphères criminelles de la ville, certainement l’organisation la plus puissante au cours de cette période. Selon plusieurs informateurs, Calabrese et ses hommes ravitaillent l’essentiel des groupuscules illégaux en armes et en stupéfiants. Dans sa forme la plus aboutie, le réseau se compose d’associés très hétéroclites, sans origine commune ou prédéfinie ; italiens, américains, russes, slaves, latino-américains, arabes, asiatiques, etc. Elle détonne également par sa structure, "tentaculaire et privée de réelle direction stratégique. L'organisation possède une sorte d’intelligence organique avec une hiérarchie horizontale où tout le monde est au même niveau" (commission parlementaire antimafia du 20 février 2008).



“Sonny n’est pas vraiment de la vieille école. C’est plutôt quelqu’un d’impulsif, qui n’hésite pas à recourir à la violence. Une chose est sûre, il ne porte aucun respect aux règles traditionnelles de la mafia italienne (déchiffrées par le juge Falcone). Il serait capable de recruter n’importe quel immigré Européen ou de l'Amérique du Sud, tant qu’il atteint son but. Pour lui, la fin justifie toujours les moyens."

Jack Dorrigan, journaliste au Los Santos Heralds, dans un article paru le 16 Janvier 2007

Début 2011, il est déclaré Ennemi Public Numero 1 par le directeur du FBI (branche de Los Santos) Alex Spencer, ce qui le force à s’exiler et entraine par la suite le déclin rapide de toute son organisation, qui disparaît à son tour.




III.  “The Ruggiero Mob”, chroniques d’un empire mafieux lucratif et influent
________________________________________

L’extinction du réseau calabrais laisse un grand vide dans les bas-fonds criminels de Los Santos. Un vide que la Famille de Chicago (Chicago Outfit) ne manque pas d’exploiter en envoyant l'un de ses made-men et chief enforcer, Frank Ruggiero, défricher le terrain et monter une petite équipe spécialisée dans le blackmail (chantage) des stars vinewoodiennes et le racket des commerces de West LS.
Frank Ruggiero, déjà surnommé 'la Grenouille', va faire bien plus que cela. C’est un véritable empire du crime qui sera bâti sur les cendres de la Calabrese Connection.

Peu de choses ont filtré sur les premiers pas du groupe mené par Ruggiero, si ce n’est qu’il est constitué d'un cercle d’hommes très fiables parmi lesquels Joseph Baccalieri, Robert Spilotro, Salvatore Cruso, Tom Dilapi, Paul Deluci, Tito Brigante ainsi que les frères Franck et Gil Cagliani. La plupart d’entre eux viennent de Chicago, comme lui, à l’exception de Joseph Baccalieri, aussi connu sous le nom de Joe Jackson, qui fut un membre éminent de la Calabrese Connection et rare proche de Santino Calabrese. Comme nous le verrons plus tard, la relation entre la Ruggiero et le Pittbull de Philadelphie ne s’arrêtent pas là. Très vite, ce socle originel est rejoint par les frères Galeazzi, Mike et Ray, qui graviront ensemble la hiérarchie. Mike ‘Mickey Gags’ Galeazzi deviendra l’un des plus proches collaborateurs de Frank, assumant jusqu’à la fin le rôle de consigliere, succédant dès 2012 à Spilotro et Dilapi.


01.png

Tout au long de son existence, il est important de noter que la Ruggiero Mob ne s’implique que sporadiquement dans le trafic d’armes et de stupéfiants, et toujours à une échelle minime. Il semble que la stratégie promue par la hiérarchie se veut plus traditionnelle, focalisée sur les activités d’extorsion de fonds, d’arnaques financières, de prêt usurier, de jeux clandestins et de crime en col blanc. Mais cela s’explique peut-être davantage par une concurrence féroce sur le marché des armes et de la drogue, la Ruggiero préférant ainsi se spécialiser dans d’autres domaines. Frank étant considéré comme un extrêmement pragmatique, il serait naïf de penser que ses directives fussent motivées par le respect des traditions.

L’organisation trempe également dans les réseaux prostitutionnels, en particulier au travers du Red Light. Cette maison de passe est le fruit d’une association entre Ruggiero et la célèbre mère maquerelle Isabella Umberto. Ross Nunziatta, un associé respecté de la Famille ayant purgé une peine de 10 ans au pénitencier de San Andreas, est nommé manager de l’établissement pour assister Umberto dans la gestion quotidienne.


Omniprésente dans l'économie souterraine, la Ruggiero Mob possède aussi des parts à la surface, très ancrée dans le monde des entreprises. Il est difficile de répertorier une liste exhaustive de tous les bars, social-clubs, boites de nuit, pawn-shops et autres commerces divers détenus par la Famille au cours de son règne, même si certains demeurent encore fameux aujourd’hui. C’est le cas du Red Club, dirigé par la star du show-business Johnny Ramirezzi. Ce dernier, surnommé ‘Johnny Red’ dans le milieu, est suspecté d’avoir été un homme d’honneur, potentiellement un capo au service de la Famille, pour avoir été très proche de l’underboss Joseph Baccalieri ainsi que les soldats Joe Cicero et Martin Bempascuito. D’autres sont moins connus mais tout aussi emblématiques, à l’instar du Franky’s Liquor, un bar complètement désert sur Soho Drive qui servit longtemps de tanière à Frank Ruggiero.
On peut noter également l’infiltration insidieuse de grandes entreprises légales comme le LSTA, au sein de laquelle le capo Christian Gianetto utilisait des méthodes syndicales frauduleuses pour obliger les employés à cotiser une somme chaque semaine, ce qui générait des revenus substantiels pour la Famille.


Le 15 juin 2013, nous assistons à un tournant majeur dans l’histoire récente du crime organisé de SA. Plusieurs hommes de la Famille Ruggiero et de la branche californienne du Detroit Partnership se réunissent dans un hangar de la casse d’Angel Pine, protégés de la pluie battante au-dehors. Frank Ruggiero est présent, accompagné de ses plus proches collaborateurs. La sécurité est assurée par Nicholas ‘Nich les Beaux-Yeux’ Corozzo, chief-enforcer de l’organisation.
Selon plusieurs témoins, le vieux chef aurait déclamé un discours d’une vingtaine de minutes, avec le charisme froid que nous lui connaissons, pour rallier à sa cause les vestiges du Detroit Partnership, affaiblis depuis le meurtre du boss Joseph Giacalone par le traitre Johnny DeAngelis, assassiné à son tour quelques mois plus tard. Henry Zavatierri et Luciano Schifano, les deux derniers piliers du groupe de Detroit, finissent par accepter à contrecœur l’offre de la Grenouille. Sans l’ombre d’un doute, la famille dominante ressort plus forte de cette réunion, qui marque certainement son apogée. Moins d’un an et demi avant la chute.



IV.  Un règne loin d’être paisible et incontesté 
________________________________________

Contrairement à ce que certains medias veulent faire croire, la Famille Ruggiero a connu de nombreux remous, régulièrement en proie à des guerres internes (Spilotro vs Strocchia en 2012 ; Zanardelli vs Bagarella en 2013) mais également de véritables coups d’état, à l’instar des mutineries initiées par les soldats Marzio Patricio et Romano Benedotti en 2013 ou encore celui de Christian Gianetto en 2014, alors caporegime du clan. La même année, l’ambitieux associé Victor Magarelli tentera également une prise de pouvoir, qui mène notamment à l’assassinat du chief enforcer Ernest Bevilacqua.
Aucune de ces tentatives n’a abouti cependant, la plupart ayant été tuées dans l’œuf, confortant par la même occasion l’emprise de Frank Ruggiero sur ses hommes, réputé intouchable.


02.png
(1) Robert "Robbie" Spilotro
(2) Bernard "Bernie Grapes" Strocchia

Toutefois, des nuances doivent être apportées à cette prétendue omnipotence. Selon des sources informelles et invérifiables à ce jour, le pouvoir de Ruggiero aurait été mis à rude épreuve par Ray Galeazzi lorsque ce dernier aurait forcé la main à son chef pour accéder au rang de streetboss. Il est vrai que Galeazzi a vu son influence décupler entre 2011 et 2013, assez pour pouvoir s’arroger une telle position. Quoi qu’il en soit, il n’aura pas eu le temps d’exploiter cette promotion assez longtemps, tué sous les balles d’un tueur à la solde de la Yiddish Connection, alors menée par Peter Filkowski. Cet événement déclencha l’une des nombreuses guerres entre les deux organisations.




D’autres conflits externes opposant la Ruggiero à des organisations concurrentes ont également défrayé la chronique. C’est le cas notamment de la fameuse « Guerre des 25 plaques » opposant la famille régnante au syndicat du crime irlandais de James O’Meagher et Peter Crowley. On raconte que ce dernier, très impulsif, aurait déclenché ce conflit sanglant pour la somme dérisoire de 25,000$. Une hypothèse certes farfelue bien que crédible, O’Meagher ayant fait carrière davantage par la force de ses poings que par la subtilité de son intellect.



V.  Affaire “Cannoli Connection” et guerres intestines, ou le déclin des Ruggieros
________________________________________

ang2.png
Angelica Montagna et Michael Brucceleri


Bien qu’étroitement surveillés par les autorités fédérales, notamment par le FBI de Gregory Ashton (une rivalité personnelle entre Ashton et Ruggiero ayant longtemps été soulevé dans les milieux du renseignement), les membres de l’organisation n’ont que très peu souvent été inquiétés.
On relève malgré tout la parution de l’investigation “Cannoli Connection” menée par l’agent Angelica Montagna en collaboration avec la Direzione Investigativa Antimafia, le Groupe de Travail italien-américain et le LSPD, qui apporte pour la première fois au public un éclairage réel sur la Famille Ruggiero, ses tenants et aboutissants ainsi que les membres soupçonnés de la composer.

Dans cette enquête, nous apprenons également l’existence d’un certain accord entre Cosa Nostra et ‘Ndrangheta, au regard de la répartition des pouvoirs sur San Andreas. Carte blanche aurait été laissée à la Cosa Nostra pour prendre le contrôle total de la situation à condition qu'elle respecte des pactes politiques vis-à-vis de la ‘Ndrangheta qui cherche essentiellement à maintenir des relations correctes avec le Cartel De Tijuana.






ang.png
Angelica Montagna, dans son bureau de Rodeo

Ce dossier d’investigation, bien que fourni et appuyé par des preuves recevables en cour de justice, ne donne malheureusement lieu à aucune arrestation. En effet, la Famille Ruggiero subit pendant l’automne 2014 une rébellion éclair de son antenne à San Fierro. Cette haute-trahison, présumément organisée par Peter Molfetta, capo de la faction SF, déclenche une série de meurtres sanglants: Robert Spilotro, Allen Hilf, Mike Galeazzi, Mike Brucceleri, Nigel Strocchia, et une dizaine d’autres membres et associés décèdent dans une fenêtre de quelques jours seulement. Déjà affaiblie par une période creuse et des velléités entre crews, la Famille Ruggiero ne s’en remettra pas. Les rares membres encore vivants après cette annihilation disparaissent ou deviennent des informateurs pour le FBI, davantage par opportunisme que par volonté réelle de se repentir. C’est notamment le cas de l’affranchi Luciano Schifano, dont la réelle allégeance n’aura été qu’envers la famille de Detroit.

Pendant au moins deux ans, Frank Ruggiero est présumé mort, jusqu’à ce qu’il ne fasse de subtiles apparitions au courant de l’an 2016. Véritable fantôme passé maître dans l’art de la discrétion, il est très difficile de le tracer encore aujourd’hui. Aux dernières nouvelles, il se serait exilé en Asie, si l’on en croit une conversation téléphonique du 5 janvier 2017 entre un Parrain ‘ndranghetiste de Reggio Calabria, Antonio Pensabene, et un broker chinois de Hong Kong, qui évoque une ‘grenouille’ de ‘Chicago’ venue ‘passe(r) des vacances sur le continent jaune’.

Parmi les rares rescapés de ce naufrage sanglant, on peut citer Salvatore Caruso et Martin Bempascuito, qui opèrent toujours sur Los Santos. Il semblerait toutefois qu’ils aient cessé toute activité criminelle, même si rien n'est moins sûr. On peut aussi évoquer Franck ‘Leather’ Cagliani qui gère à ce jour un établissement de jeu à Las Venturas avec Jeremy Fazzolari, ancien soldat de la Famille, semblant avoir coupé tout contact avec la pègre italo-américaine. Son frère Gil Cagliani, purge une peine de 5 ans au San Andreas Correctional Facility pour fraude à l'assurance de véhicules poids lourds. Il est libérable sur parole au courant de janvier 2019.



VI.  L’ère post-Ruggiero : entre nouveaux acteurs, luttes intestines et retraites anticipées 
________________________________________

Avec l’effondrement de la Famille Ruggiero, s’ouvre une période de fortes turbulences dans le petit monde de Cosa Nostra à Los Santos. Les organisations et les clans se succèdent dans un environnement belliqueux et ultra-compétitif, concurrencés notamment par les cartels sud-américains ainsi que les groupes slaves, moins suivis par les autorités fédérales. De plus, les gangs de rue ont tendance à gagner en autonomie et s’organiser autour de groupes carcéraux très influents comme la eMe ou l’Aryan Brotherhood, qui disposent de cellules logistiques efficaces et très discrètes partout dans le pays.
Mais ce n’est pas tout. La Cosa Nostra souffre également de conflits en interne perpétuels, minée par les ambitions personnelles et le manque de gouvernance forte dans la région. Pour autant, certains clans parviennent à se démarquer, mais aucun ne semble réellement renouer avec le pouvoir de leur prédécesseur.

"Frank (Ruggiero) était en quelque sorte l’homme providentiel de la pègre italo-américaine dans notre ville. Au-delà de son puissant réseau et sa structure en béton armé, c’est avant tout sa personnalité et son mystère, savamment entretenu, qui ont fait de lui une figure de légende respectée et crainte."

George Canarsie, invité de l'émission Mob Talk Radio du 16 avril 2015


En Décembre 2015, le Chicago Outfit tente d’amortir ses pertes avec la disparition de Ruggiero en ouvrant une nouvelle antenne à Los Santos. Cette dernière parvient rapidement à s’infiltrer dans plusieurs secteurs de l’économie locale. Ces nouveaux affranchis avaient notamment des parts sur les pièces de voiture et la protection des garages, comme le soldat Michael Carcatera. Ian Lupioni, capitaine en charge de la famille, gérait ses affaires depuis le Badaboom Strip Club, secondé par le soldat Raymond Verrecchia, lui-même implanté dans le trafic de marchandises et le racket de camions. Nous apprendrons bien plus tard après leurs arrestations que Bruno Grassini et Robert Pantoliano était les chefs de cette organisation mafieuse démantelée en début d'année 2016.


10.png

Après la tentative de Chicago, c'est au tour du Missouri, et plus particulièrement Saint-Louis, de reprendre le flambeau de la pègre à Los Santos, environ un an après la chute de la faction Ruggiero et suite à un coup de filet en 2015 au Missouri, incluant: Anthony Persico, Joseph Patchanga, Thomas Stronto, Eugène Greco et Lawrence Tocco. Les membres restants de Saint Louis décident de se séparer dans divers états Américains.
C'est notamment le cas du capitaine John Cafaro qui sera accompagné de Christopher Cinusi et de Hank Colpi, deux affranchis connus des services policiers dans le Missouri pour racket et association de malfaiteurs. John Cafaro est connu de tous pour être un capitaine de la nouvelle génération malgré son âge. Début 2016, il créé le "Cafaro Group" (cité dans certains enregistrements téléphoniques) qui est composé de soldats de la famille fortunés, propriétaires d'entreprises... On pourra facilement identifier le soldat Daniel Stazzi (voir photo, à gauche avec sa femme.) accusé en 2013 d'avoir arnaqué plusieurs millions de dollars aux garages de la ville.

En parallèle des arrivages du Missouri, une autre faction de LCN émergeait à la surface de Los Santo : la Furnari Crime Family. Cette dernière, dirigée par Philip Cucitore, était cependant grandement affaiblie par l'arrestation de 14 associés de la famille dans une maison close de Bone County. De même, certains soldats avaient vu leurs biens retirés s'ils ne présentaient pas une preuve de l'achat de manière légale.
Parmi les arrêtés, nous retrouvons les soldats Stanley Ferrara, encore actuellement emprisonnés, et Ken Tomasino devenu informateur du FBI fin 2015.

Les deux familles, aussi bien la Furnari Crime Family dirigée par Philip Cucitore, ou la Saint-Louis Mob conduite par John Cafaro ont été mené activement à leur perte après plusieurs mois de règne, en effet, les patrons ayant décidé de prendre des vacances au bord de la mer, d'autres soldats ont profité de l'instant pour s'implanter dans divers business. D'autres, comme la bande d'Elias Stanfa, ont progressivement reprit du service.
Parmi les membres de la faction Stanfa, nous retrouverons le capitaine Angelo Neri, assassiné mi 2016 sur la route de San Fierro. Nous apprendrons deux mois plus tard que son assassin n'est autre que Benny Larca, un membre de l'équipe rivale dirigée par Gary Sarubbo et Bertram Cianchette.

Les tensions entre les deux équipes ont mené au problème éternel de la guerre interne. Les seuls soldats restant ont préféré quitter l'état pour se mettre au vert, évitant tout conflit direct avec des membres de La Cosa Nostra.

11.png



VII.  Sandrelli et consorts, dernier bastion LCN en date à Los Santos
________________________________________

Ce n'est qu'à l'aube du douzième mois de cette année 2016 que plusieurs nouveaux mouvements sont sondés du côté de Los Santos et surtout du côté de Las Venturas. La libération de Ronald Sandrelli ex-soldat de la famille de Kansas City du pénitencier de Leavenworth le 4 septembre 2016 mais aussi son déplacement à Los Santos ravive l'intérêt du sort de cellules mortes-vivantes composées principalement de jeunes soldats locaux. Tout naturellement attirés par l'opportunité, un clan d'anciens patrons opérant à Las Venturas souhaitant s'étendre vers l'ouest adjuge d'un commun accord fin novembre 2016 d'incomber à l'éminent soldat Angelo Bruno la tâche de renouer avec Sandrelli, ce dernier clairement limogé par la cellule de Kansas City. Début décembre 2016, plusieurs réunions en terrain neutre sont prévues autour de Los Santos: Blueberry, Fort Carson et plus populairement connu le Big Spread Ranch, célèbre d'avoir abrité celle du 7 décembre 2016.

01.png
Tableaux saisis le 22/12/17 au restaurant The Vergona's lors de l'arrestation de Francis Isola.
Le tableau du milieu porte l'unique photographie prise lors du sommet du 7 décembre 2016.

(1) Rupert "Le Germain" Germano, (2) Ralph DeStefano, (3) Steven "Skinny Steve" Maggioli, (4) Angelo "Jilly" Bruno,
(5) Ronald "White Nose" Sandrelli, (6) Eric Straga, (7) Anthony "Tony from LV" Vergona, ( 8 ) Sean "Canadian Icecube" Zuccheri





04.png

Le but premier du sommet du 7 décembre 2016 est de nommer au vote le prochain street boss de La Cosa Nostra à Los Santos. En lice, nous retrouvons Ralph DeStefano et Steven Maggioli, derniers acteurs de la cellule au bord de l'extinction de Los Santos, Eric Straga, Anthony Vergona et Ronald Sandrelli. Angelo Bruno, assuré d'obtenir la majorité des voix pour Sandrelli à coup d'enveloppes et de malettes auprès de Straga et Vergona, propulse ce dernier à la place de patron incontesté. Les cadavres de Ralph DeStefano ainsi que Steven Maggioli seront retrouvés quelques semaines seulement après cette rencontre.

La globalité de leurs activités en ce temps de consolidation rappelle sans aucun doute leurs prédécesseurs avec le contrôle d'entreprises puissantes telles que Andreas Sanitary dirigé par (2) Paul "Paulie Sun" Venace, soldat membre d'un trio autrefois actif dans le quartier de Santa Maria Beach composé de (1) Chandler "Chase" Storti, propriétaire de deux social clubs locaux et de Henry "Red Phoenix" Delutro, propriétaire et gérant du Vanilla Unicorn Club. ((3) Angelo Bruno)

07.png






Le 17 janvier 2017, une enquête mené en infiltration par l'agent ******** sous le pseudonyme de Stanley Iadanza se termine prématurément. Andrew Cornhill, auteur à succès dans le domaine du crime organisé, s'en inspire pour écrire un nouveau livre 'La mafia et le monde politique' qui dévoile une bonne partie des secrets liés à la réorganisation de La Cosa Nostra à Los Santos au grand public lors de sa parution en avril 2017. Comparant les affranchis à des dictateurs, il met en lumière des propos encore controversés associant l'organisation de Sandrelli au mouvement communiste de Los Santos.

02.png



Andrew Cornhill a écrit :

Récit d'un ex-associé de la Mafia.

[...]

"- Je dois rencontrer des types cette après-midi, et d'autres types ce soir. J'ai besoin que tu m'avances 2000$ et que tu trouves une voiture. Tu peux faire ça hein? C'est pour la bonne cause, pour te sauver le cul.
- J'te donnerai tout ce que j'ai si je pouvais. J'vais voir ce que je peux faire mais je te promets rien.
- Tu vas venir avec moi ce soir. Si mon boss est ok pour te parler, tu lui expliqueras. Surtout tu lui adresses pas la parole, tu lui dis même pas bonsoir."

[...]

Mon soldat respectif m'adresse un signe de la main sur le pas de la porte de l'arrière salle. Au même moment, le blond me sourit sournoisement. Encore une fois, j'ai cru qu'ils allaient me buter. Le bar avait une odeur de renfermé, comme s'il était abandonné depuis des années.
Lors ce que j'arrive dans la pièce, je suis rassuré. Deux inconnus et mon représentant se tiennent devant moi, ce ne sont pas des tueurs. Je le sais car l'un d'eux est un mafioso connu dans tout l'état. C'est le plus grand des trois hommes, il est proche du mètre quatre-vingt dix et plutôt bien bâti. Ses cheveux sont grisâtres sur les bordures, et porte des bijoux plus brillants les uns que les autres. L'autre quant à lui m'adresse un sourire coriace, proche de la soixantaine, c'est un petit homme replet avec des bajoues et des cheveux grisâtres gominés, lissés en arrière. Il portait une monture avec des verres larges.
Pendant environ vingt minutes, j'explique - pour la énième fois - toute l'histoire aux deux inconnus. Ils ne posent aucune question et ne font aucune remarque durant mon temps de parole. Mon récit terminé, ils me font sortir et j'attendrai encore une quinzaine de minutes devant le bar avant de raccompagner mon soldat chez lui.


03.png

Rupert Germano, 'pièce rapportée' de la Saint Louis et ex-soldat référent de l'indicateur, est porté disparu le 18 janvier 2017. Les derniers aveux parus dans l'enquête Los Santos Crime Family pointent Steven Ida, un éminent associé qui sera intronisé suite à cet événement, et Pasquale Primiano. Cependant, le corps de Rupert Germano n'a, à l'heure actuelle, pas été retrouvé.

05.png

Anthony Vergona aka "Tony from LV", membre influent du crime organisé de Las Venturas déplacé à Los Santos peu avant le sommet du 7 décembre voit rapidement son moment venir. Les pontes de Las Venturas, via la coupole de Fort Carson et avec l'accord tacite de Sandrelli le font grimper à la mi-janvier au rang de caporegime. Il se positionne rapidement en vrai leader et prête symboliquement son nom au fameux restaurant The Vergona's. Terminée le 18 février 2017, la construction de ce restaurant Italien luxueux représentant une forte somme d'argent réveilla le nom d'un ancien architecte et professionnel de l'immobilier bien connu des services pour avoir été actif sur divers chantiers de constructions contrôlés par la mafia aux quatre coins des USA et ce depuis plus de dix ans, Robert Debello. Officiellement possédé par une Holding dans l'état du Delaware, Les spéculations voudraient que l'argent provenant principalement d'actionnaires anonymes représenterait des magots de vieux noms du milieu local gardés dans l'ombre depuis plusieurs décennies.




09.png

En février 2017, Angelo Bruno établit son principal QG avec son fidèle zip tout droit débarqué du vieux continent pour l'occasion Pasquale "Pepe" Primiano à Fort Carson au poussiéreux Motta street social club condamné depuis la chute de La Cosa Nostra à Las Venturas durant les années 50. Les réunions se déroulent là-bas jusqu'à nouvel ordre afin d'éviter l’œil de la police et délocaliser leurs finances.
Les mois passent, le groupe maintenant solide de Los Santos profite de fort bénéfices et l'ère Vergona semble plutôt agréable à vivre. Devenu célébrité et utilisant son nom et sa réputation en image de marque dans l'organisation mais aussi en dehors, sa légitimité est mise à mal lors d'une banale réunion le 7 avril 2017 entre Ronald Sandrelli, Rusty Ottone et lui même. En effet, la sortie récente du livre de Cornhill et sa surexposition ravive les flammes de la paranoïa grouillant dans les tripes du vieux Sandrelli.



11.png

Les autorités tenues au courant de la fraction profonde du groupe grâce à une surveillance rapprochée de Ronald Sandrelli suite au succès du livre de Cornhill resserre l'étau pesant sur la tête des membres de l'équipe Sandrelli. Cette surveillance permet aux agents Jerry Mitropoulos et Herbert Haynes en charge du dossier de dresser une liste des maillons faibles susceptibles de tourner en informateur afin d'éviter un potentiel bain de sang. Le premier à recevoir une visite est Steven Ida à son appartement fraîchement acquis au 3 Saints blvd, 90216 EAST LS, LOS SANTOS le 8 mai 2017 peu après 19h. Peu convaincu d'un quelconque revirement de la part d'Ida, les agents se dirigent en direction du domicile de Ronald Sandrelli aux alentours de 21h. Sur la route, une nouvelle parvient aux oreilles des agents: le corps d'Antony Vergona a été retrouvé le 8 mai 2017 à 21h18 sur Green Street, 90208 RED COUNTY, DILLIMORE.
Plus tard, nous apprendrons que l'assassinat de Vergona, tombé d'une balle de 9mm dans les côtes et d'une cartouche de calibre 12 en pleine poitrine de la main de Chandler Storti et Pasquale Primiano, a été orchestré par Angelo Bruno, payé près de six-cent mille dollars en liquide par Ronald Sandrelli en contrat sur Vergona. Angelo Bruno fut même aperçut accompagné de Pasquale Primiano seulement quelques minutes après le dernier souffle de Vergona en direction du désert de San Andreas.



Ronald Sandrelli, arrêté le 8 mai 2017 à 21h45 par les deux agents à son domicile, a d'abord été accusé de meurtre avec préméditation et organisation de malfaiteur.
Il ne prit que quinze minutes à être convaincu de se mettre à table et à donner aux agents bien plus qu'ils ne l'avaient prévu contre une place au sein du programme de protection des témoins. Ses premiers mots en tant qu'informateur ont désamorcés un meurtre prévu par Angelo Bruno sur la personne de Paul Venace. Il décrit par la suite les rôles de tous les intervenants de ces derniers mois ainsi que les accords et relations avec d'autres groupes au delà de Los Santos.

Ce revirement historique n'eut que peu d'effet par rapport au résultat escompté en interne et Ronald Sandrelli est actuellement l'unique incarcéré, dans un endroit tenu au secret.

Dernière modification par Ruggiero (11/01/2019 06:08)

Hors ligne

#3

08/01/2019 01:34
Ruggiero
Membre
Inscription : 27/08/2018
Messages : 65

Re : (FA) The Ruggiero Mob

OUT OF CHARACTER

Après plusieurs années d’absence, la Ruggiero Mob refait surface, notamment au travers de ses derniers rescapés, des personnages qui ont réellement été joué en RP entre 2010 et aujourd’hui. En nous rejoignant, vous intégrez une storyline unique qui s’est écrite pendant des années sur plusieurs serveurs RP, une chance pour vous d’apporter une pierre à l’édifice qu’est le RP Cosa Nostra sur SAMP.

Nous avons l’ambition de dresser un portrait le plus authentique possible du RP LCN (La Cosa Nostra), en fournissant un environnement et une structure propices à un jeu de rôle réaliste et évolutif, centré sur des personnages intéressants et crédibles. Nous possédons une expérience de plusieurs années dans ce roleplay, qui est pour certains d’entre nous une véritable passion. Par conséquent, il est important à nos yeux d’apporter à ce serveur une faction digne de ce nom afin de faire perdurer ce RP dans la communauté samp francophone.

Même si nous pouvons paraître élitistes ou difficiles à approcher, je souligne que nous souhaitons reprendre un concept phare de la faction originale : la formation des joueurs débutants. Tant que vous avez soif d’apprentissage et que vous suivez les conseils OOC que l’on vous prodigue, vous êtes les bienvenus et vous apprendrez beaucoup auprès de rôlistes très expérimentés.

Nous voulons également promouvoir une politique full IC, qui écarte tout comportement de rage, haine ou rancœur OOC lié à des évènements InGame. Ainsi, il est essentiel d’adopter une attitude mature si vous souhaitez faire long feu chez nous. En tant que faction, nous devons montrer une image irréprochable. De plus, intégrer notre cercle de rôlistes comprend le risque de CK pour votre personnage, close que vous acceptez automatiquement en approchant notre faction.

Enfin, ce projet a pour vocation de représenter le RP LCN de Los Santos sur le long terme. Ce qui veut dire que même en cas de décès d’un boss ou de leave du leader (moi, en l’occurrence), la faction est vouée à continuer selon le IC, avec les éventuels changements de hiérarchie, jeux de pouvoir, coups d’état, etc, qui peuvent avoir lieu en jeu et qui font tout le sel de ce type de RP.

Annonce OOC:

Si vous souhaitez approcher la faction, vous avez la possibilité de rejoindre notre discord. Vous pourrez y poser vos questions sur un channel prévu pour, mais aucun flood ou blabla ne sera toléré. De plus, notre discord regorge de skins REL, d'images d'archive sur l'univers LCN ainsi que des articles de presse.
Vous pouvez également adresser vos questions directement à Ruggiero ou Andy via le forum.

Prenez le temps de réfléchir à un personnage crédible et intéressant, humain avant tout, avec des qualités et défauts mais aussi une histoire propre à lui, des particularités qui le distinguent des autres... C'est ainsi que vous trouverez votre place parmi nous.
Idéalement, il faudrait que vous ayiez déjà de petites idées business à appliquer IG, un domaine dans lequel votre personnage trempe avant même d'approcher la faction. C'est toujours beaucoup mieux vu que d'arriver les mains dans les poches en espérant que la faction vous nourrisse de RP à la petite cuillière comme un parfait assisté. L'autonomie et l'imagination dans le RP au quotidien sont les ingrédients qui vous permettront peut-être, un jour, d'atteindre le rang d'affranchi dans l'organisation.
Bonne chance dans vos initiatives.


https://discord.gg/2N2gWDN



Crédits:
RETRO pour les images de surveillance et la partie sur la LSCF
Mariposa pour certains éléments du background LSCF
Malibu pour son background de la Calabrese Connection dont je me suis inspiré, ainsi que les deux premières images qui datent du thread original de 2010.

Dernière modification par Ruggiero (11/01/2019 05:30)

Hors ligne

#4

08/01/2019 01:35
skrulkz
Membre
Inscription : 08/11/2017
Messages : 244

Re : (FA) The Ruggiero Mob

raie

Hors ligne

#5

08/01/2019 01:44
Fever
Membre
Inscription : 03/01/2019
Messages : 8

Re : (FA) The Ruggiero Mob

wryyyy

Hors ligne

#6

08/01/2019 01:46
ODog
Donator
Inscription : 27/12/2017
Messages : 48

Hors ligne

#7

08/01/2019 01:48
QLF
Membre
Inscription : 18/08/2018
Messages : 202
Site Web

Re : (FA) The Ruggiero Mob

cf0d47dfb5048f8baa3a1681c55b492a.gif

Hors ligne

#8

08/01/2019 03:38
Bart
REDSTER
Inscription : 16/12/2017
Messages : 543

Re : (FA) The Ruggiero Mob

Force !

Hors ligne

#9

08/01/2019 04:28
Nipsey
CHARGÉ DE RAPPORT
Inscription : 23/09/2018
Messages : 95

Re : (FA) The Ruggiero Mob

Projet intéressant

Hors ligne

#10

08/01/2019 04:49
Boo
Membre
Inscription : 22/12/2017
Messages : 252

Re : (FA) The Ruggiero Mob

giphy.gif

Hors ligne

#11

08/01/2019 05:25
realGiacky
Membre
Inscription : 31/12/2018
Messages : 9

Re : (FA) The Ruggiero Mob

High-Sparrow-Game-of-Thrones-season-6-finale.jpg


Fondateur LSC (R6)
Gerant pole administratif des delivrances de permis de chasses (R1).
Superviseur des ponts et chaussees de Los Santos (RW)
Senior blockchain developper for 'Azexor bank' (333 pershing square)

Hors ligne

#12

08/01/2019 06:19
Hoodz
O.G.
Inscription : 25/05/2018
Messages : 110

Re : (FA) The Ruggiero Mob

bon retour renvoyez dla lourdeur

Hors ligne

#13

08/01/2019 06:43
Sgp
Membre
Inscription : 04/01/2019
Messages : 3

Re : (FA) The Ruggiero Mob

:)

Hors ligne

#14

08/01/2019 06:49
Galeazzi
Membre
Inscription : 05/01/2019
Messages : 5

Re : (FA) The Ruggiero Mob

Ça rappelle de sacrés bons souvenirs, hâte de revivre cette aventure

Hors ligne

#15

08/01/2019 07:47
Bardamu
Avocat
Inscription : 02/01/2018
Messages : 297

Re : (FA) The Ruggiero Mob

vroum vroum


Abraham Shishkamil, bâtonnier du Barreau de l'État de San Andreas, avocat

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB

© 2017-2019 LeRoleplay - GTA SA:MP Tous droits réservés.

Préparez vous pour la nouvelle MAJ

Télécharger la version 0.3DL de SA:MP

Ou Voir comment la télécharger